PUBLIÉ DANS

Avant d’être bon, il faut d’abord être bien.

19 juillet 2022

Il y a six mois, Domenic Calcara, associé de Recrute Action, a publié sur LinkedIn un message personnel qui en disait long sur son parcours. Il y parlait des vingt-cinq ans de vie commune avec son conjoint Steve et soulignait les éléments qui le rendaient fier, de la vie qu’ils ont bâtie ensemble. Il a terminé son message avec une pensée que son coach d’entreprise, Claude Dionne, lui répète régulièrement : « Avant d’être bon, il faut d’abord être bien ». Cette phrase peut sembler simple, mais pour Domenic, elle résume le cheminement qui lui a permis de construire une relation, une famille, une entreprise et une vie dont il est fier.

Comme pour la plupart des individus, l’éducation et l’expérience ont façonné ce que Domenic est devenu aujourd’hui. Élevé par un père sicilien et une mère québécoise, il a appris à aimer la cuisine et les traditions de ses différents héritages. Que ce soit en apprenant à faire du vin avec son grand-père ou des tourtières avec sa grand-mère, Domenic s’estime donc chanceux d’avoir pu profiter, du meilleur des deux cultures.

Domenic était un enfant timide avec une ambition implacable. À treize ans, il a secrètement décroché son premier emploi dans un restaurant Harvey’s près de chez lui, pendant les vacances de ses parents. Sa ténacité lui a permis d’acquérir une expérience professionnelle incroyable, de devenir indépendant et de gagner la somme impressionnante de 2 000 dollars. Il a appris très tôt que chaque emploi pouvait lui apprendre quelque chose de nouveau sur lui-même. À dix-neuf ans, il a travaillé pour la chaîne de cinémas Cinéplex Odéon. Cette expérience inoubliable l’a aidé à se libérer de son tempérament réservé, et l’a amené à embrasser sa véritable identité. Il adorait travailler dans le cinéma et il était très bon, dans ce qu’il faisait. Très vite, il est devenu directeur adjoint et a réalisé que ses nouvelles responsabilités allaient l’obliger à vaincre sa timidité. Ainsi, avant chaque séance de cinéma, il se rendait devant le public, parfois des centaines d’inconnus, et leur souhaitait la bienvenue dans la salle. Il était mort de peur, mais il savait qu’il devait relever ce défi, pour parvenir à évoluer.

La volonté de Domenic, de surmonter ses peurs, l’a aidé à s’épanouir chez Cinéplex Odéon ainsi que dans sa vie personnelle. Cette nouvelle confiance tout comme le fait d’être davantage bien dans sa peau, l’a incité à partager un secret qu’il avait longtemps gardé enfoui en lui. Peu après ses 21 ans, il a décidé d’annoncer son homosexualité à ses parents. « J’ai réalisé que j’avais besoin de vivre la vie que je voulais vivre et je voulais m’assurer que je pourrais être entouré de ceux que j’aimais », explique Domenic. Bien que l’expérience ait été incroyablement terrifiante, le fait de s’ouvrir ainsi n’a fait que renforcer sa relation, avec ses parents.

La même année, il a rencontré Steve, la personne qui est devenue son complice et son partenaire de vie. La rencontre avec Steve a contribué à solidifier la confiance de Domenic et sa détermination à continuer d’évoluer sur le plan professionnel. Par exemple, lorsqu’il a appris qu’un poste de directeur général était vacant, Domenic a grimpé les escaliers jusqu’au bureau de son patron et lui a demandé le poste. Peu de temps après sa rencontre audacieuse avec les dirigeants de l’entreprise, il dirigeait un cinéma et était en passe de devenir un coordonnateur régional de la formation, chargé d’embaucher et de former des assistants-gérants et des gérants, pour l’ensemble du Québec.

L’expérience de Domenic chez Cinéplex a été transformatrice pour sa vie, ainsi que sa carrière. C’est l’emploi qui lui a permis de prendre conscience qu’il aimait travailler avec les gens et particulièrement dans le secteur des ressources humaines. À l’époque, il poursuivait des études de comptabilité à l’Université du Québec à Montréal. Toutefois, l’expérience de travail inestimable qu’il a acquise l’a incité à changer de cap pour obtenir un certificat et à consacrer plus de temps à acquérir de l’expérience dans le cadre de son emploi. Ses connaissances approfondies en matière de recherche, de formation et d’intégration de nouveaux talents ont également contribué, à réorienter sa carrière vers le recrutement. Il a rapidement quitté Cinéplex pour occuper un poste de directeur national du recrutement chez Randstad, ce qui l’a amené à travailler pendant deux ans comme consultant principal en recrutement à la Financière Manuvie. Les dix années que Domenic a passées à maîtriser le secteur du recrutement et à développer ses relations, l’ont préparé à deux changements de vie monumentaux.
Alors qu’ils profitaient d’un week-end tranquille à leur chalet, Steve et Domenic ont loué un film italien d’une durée de six heures, qui racontait l’histoire émouvante d’un père célibataire. Le film a profondément marqué le couple, inspirant une conversation inoubliable sur leur héritage, leur patrimoine et leur désir commun d’avoir un enfant. Peu après, Domenic et Steve se sont inscrits au Centre Jeunesse de Montréal pour entamer un processus d’adoption. Moins de deux ans plus tard, le couple a rencontré son fils Michael.
L’arrivée de Michael a tout simplement changé leur vie. « Avoir un fils, nous a confronté à des défis que nous avons dû relever. Nous avons dû en apprendre davantage sur qui nous étions et comment nous allions travailler ensemble pour élever un enfant », explique Domenic. Cette situation a nécessité une communication authentique, la recherche constante d’un terrain d’entente, en plus de nombreux compromis. Par exemple, lorsque l’agence les a contactés au sujet de Michael, le couple n’avait que sept jours pour préparer leur maison pour son arrivée. Après un sprint chez IKEA et sur Kijiji pour les achats de dernières minutes, ils étaient prêts et Domenic a donné à Manuvie un préavis de moins d’une semaine, avant de débuter son congé de paternité.

Au moment où Domenic commençait à relever le défi de la parentalité, François Paiement quant à lui, se lançait dans une nouvelle aventure entrepreneuriale passionnante. Un an après la crise financière mondiale, la perte de son emploi et l’arrivée de son premier enfant, François a fondé Recrute Action. Il avait l’ambition d’apporter un équilibre significatif à sa vie, ainsi qu’à celle des candidats qu’il recrutait. François a parlé de l’entreprise à Domenic, et les deux amis ont immédiatement réalisé qu’ils partageaient la même intention de créer une entreprise axée sur l’humain. Une organisation qui offrait un équilibre optimal entre vie professionnelle et vie privée et qui prenait le temps de faire en sorte que les candidats et les entreprises se sentent entendus, compris et appréciés. Sept mois plus tard, Domenic est devenu associé de Recrute Action et a commencé à travailler avec François, pour faire de l’entreprise un lieu, où ils rêvaient tous deux de travailler.

En repensant à son parcours, Domenic reconnaît à quel point il était essentiel de se concentrer sur son bien-être, pour pouvoir être un bon père, un bon partenaire de vie, un bon partenaire d’affaires ainsi qu’un bon patron. Il affirme : « J’avais besoin d’être entouré des gens que j’aime et de pouvoir me concentrer sur les choses que j’aimais faire. » Les partenaires de Recrute Action savent aujourd’hui qu’ils ne peuvent pas s’attendre à ce que leur équipe donne le meilleur d’elle-même, si elle ne se sent pas bien dans sa peau et dans sa vie. Domenic connaît bien, les effets que le stress chronique peut avoir sur notre bien-être, ainsi que sur tous les autres aspects de notre vie. C’est pourquoi Domenic, François et Kristyn Oleskewycz s’efforcent de fournir ; des outils et un soutien constant, pour que leurs employés puissent s’épanouir au travail comme dans leurs vies personnelles.

Un an et demi après s’être joint à Recrute Action, Domenic a ressenti une anxiété incroyable quant à l’avenir de l’entreprise. Il vérifiait quotidiennement les comptes bancaires de l’entreprise et se demandait si elle pourrait survivre. Heureusement, il a compris qu’il devait prendre du recul et trouver l’aide nécessaire pour se recentrer sur son bien-être. Domenic a rencontré un thérapeute qui lui a appris à gérer son anxiété et un médecin qui a élaboré un plan, visant à améliorer sa santé globale. Il s’est également entretenu avec François, pour lui parler honnêtement de ses émotions et lui a fait part des démarches qu’il avait entreprises, pour faire de son bien-être une priorité. Cette conversation difficile a renforcé leur relation personnelle et professionnelle, ainsi que leur engagement commun à faire de la santé physique et mentale, une priorité pour tous les membres de l’entreprise, y compris les propriétaires.

Il y a 26 ans, Domenic n’aurait probablement pas partagé un message aussi personnel sur LinkedIn. À l’époque, il était timide, peu sûr de lui et craignait le jugement des autres. Cependant, chaque défi individuel et professionnel l’a incité à se montrer à la hauteur et à sortir de sa zone de confort. Sa famille, son conjoint et son partenaire commercial ont accepté ses défis, et l’amour qu’ils lui ont porté l’a aidé à surmonter les obstacles, pour en sortir plus fort que jamais. Lorsque vous vous entourez de personnes qui se soucient de votre bien-être, vous vous donnez les moyens de réussir tout ce que vous entreprendrez. Ce n’est pas une coïncidence, si Recrute Action privilégie une approche humaine, envers ses employés et ses clients. En aidant à placer les candidats dans des environnements où ils se sentent en sécurité, à l’aise, connectés et fiers, on leur permet de se sentir bien dans leur peau et de s’épanouir dans le travail comme dans la vie. La vie et la carrière que Domenic a construites sont la preuve qu’il est essentiel de faire des efforts pour être bien avant de pouvoir devenir bon.

Veuillez nous contacter si vous souhaitez en savoir plus sur Domenic et sur Recrute Action.

Vous aimez cette publication ? Restez connecté.

Vous aimez cette publication ?
Restez connecté.

Partagez

Plus de Recrute Action