PUBLIÉ DANS

Le regard de nos associés sur le secteur du recrutement.

7 septembre 2022

L’année 2022 a été remplie de surprises, qui continuent d’avoir un impact sur l’industrie du recrutement ainsi que sur l’économie. Nous avons réuni les partenaires de Recrute Action, Kristyn Oleskewycz et Domenic Calcara, pour discuter de l’état actuel du recrutement, des défis auxquels les candidats et les employeurs sont confrontés, et de leurs espoirs quant à l’avenir de l’industrie. Nous vous invitons à lire ce que Kristyn et Domenic ont à dire ci-dessous.

 

Comment le secteur du recrutement a-t-il évolué au cours des trois dernières années ?

Kristyn : L’année dernière a été une année historique pour nous. Elle constitue notre meilleure année jusqu’à présent, en matière de placements permanents. Étant donné que nous sommes confrontés actuellement à un marché dominé par les candidats, nous voyons un afflux massif de candidats intéressés par des postes permanents, mais beaucoup moins par des postes contractuels. Actuellement, les postes les plus difficiles à pourvoir sont ceux, qui se situent dans le bas de l’échelle salariale. Car encore une fois, étant donné l’état du marché, les candidats sont davantage attirés par l’atteinte d’un équilibre entre vie professionnelle et vie privée, la stabilité et les possibilités de travail à distance.

L’industrie du recrutement a connu des changements sur tous les fronts, qui nous ont amenés à repenser la façon dont nous exploitons une entreprise de placement et dont nous recrutons pour nos clients. Nous recrutons maintenant à l’extérieur des grands centres (Toronto, Montréal, Halifax) en raison des possibilités accrues de travail à distance.

 

Quels ajustements Recrute Action a-t-elle apportés pour faire face aux changements dans le secteur du recrutement ?

Kristyn : Nous nous sommes concentrés sur ce que nous pouvons contrôler et sur ce qui fait notre force : le placement de candidats permanents. Nous nous sommes donné comme priorité, d’être plus compétitifs et d’informer les clients sur les conditions actuelles du marché, ainsi que sur les salaires médians pour différents types de postes.

Domenic : Nous avons ouvert nos portes au milieu rural et institué une flexibilité complète, en matière de travail à distance. Nous avons également développé de nouvelles activités pour engager notre équipe et maintenir une culture d’entreprise forte. Par exemple, la fête de Noël de notre entreprise pendant la pandémie de COVID a eu lieu au complexe hôtelier l’Esterel. En raison des restrictions, nous sommes tous restés dans des chambres séparées, avons commandé nos repas via le service aux chambres et nous sommes connectés sur Zoom pour une fête virtuelle. Le lendemain, nous sommes tous allés faire une promenade à l’extérieur. Les périodes difficiles exigent plus de créativité et de flexibilité, mais on ne doit en aucun cas négliger, le besoin de maintenir des liens humains forts.

 

Les affaires semblent revenir à la normale après près de trois années de défis, engendrées par la pandémie. Cependant, de nombreuses entreprises sont confrontées à des employés qui souhaiteraient poursuivre le travail à distance. Recrute Action fait elle face au même défi ? Comment votre entreprise gère-t-elle la situation ?

Kristyn : Nous sommes effectivement, confrontés à ce défi. Avant la pandémie, un horaire hybride était considéré comme une option avantageuse. Cependant, l’horaire hybride n’est plus considéré comme un avantage professionnel, puisque la plupart des entreprises l’offrent. Nous avons donc modifié notre approche, en proposant des journées de travail en commun jumelées à un horaire à distance. La plupart des membres de l’équipe sont intéressés par le travail à distance, mais chacun reconnaît la valeur des journées passées ensemble. Nous utilisons donc ces journées de manière plus efficace, pour discuter de sujets qui sortent du cadre du recrutement, et également pour procéder à des séances de remue-méninges.

Domenic : Nous avons été confrontés aux mêmes défis que plusieurs autres entreprises, à la suite de la pandémie. Nous avons établi une politique d’engagement des employés qui comprend : des réunions d’équipe virtuelles hebdomadaires, des connexions virtuelles individuelles et des réunions mensuelles en personne dans différentes régions de la province.

 

La demande en ce qui concerne les postes temporaires, revient à des seuils normaux. Quel est l’impact de ce changement sur le secteur du recrutement ? Quels conseils donnez-vous aux candidats qui cherchent un emploi à temps plein, mais qui ne se voient proposer que des contrats temporaires ?

Kristyn : Je leur conseille de s’assurer que les salaires correspondent à la réalité du marché actuel. Les salaires temporaires doivent être plus élevés, que ce que les entreprises offrent pour les postes permanents, étant donné que les rôles temporaires bénéficient rarement des mêmes avantages sociaux. Cependant, j’encourage les candidats à postuler pour des contrats temporaires, car ils peuvent souvent déboucher sur des possibilités d’employabilité à temps plein.

 

Selon vous, quels sont les éléments essentiels que les entreprises doivent prendre en considération lorsqu’elles envisagent d’embaucher de nouveaux employés, dans la situation actuelle ?

Kristyn : Il est essentiel de ne pas retarder l’embauche d’une personne et de s’assurer que le processus d’entretien soit efficace. Si vous envisagez de recruter un bon candidat, il est crucial de vous assurer que vous faites le nécessaire pour l’embaucher, le plus rapidement possible. Je recommande également de ne pas dépasser trois entretiens, car le candidat risque de se tourner vers une autre option, si le processus d’embauche s’éternise.

Domenic : Il est nécessaire de réfléchir au type de candidat recherché, dans le cadre du travail à distance. Une personne qui peut travailler seule à la maison 100 % du temps est différente, de celle qui travaille 100 % de son temps au bureau. Les personnalités sont différentes, et les entreprises doivent savoir reconnaître, quel type de personnalité se comporte le mieux dans les différents environnements. Nous travaillons à une époque où les interactions sociales en personne diminuent, puisque les gens ne se déplacent plus au bureau. J’ai le sentiment que les rencontres décontractées, qui avaient souvent lieu après une journée de travail contribuaient à renforcer les liens interpersonnels et permettaient d’accroître nos connaissances du secteur. Une entreprise se doit de redoubler d’efforts, pour créer un engagement social en dehors du travail, si la plupart des employés travaillent à distance. La vie ne sera jamais plus la même, et les priorités des gens ainsi que leur désir de se connecter, ont évolué. Cependant, le lien humain sera toujours un élément important, qui influencera la façon dont les employés travaillent ensemble.

 

Environ 24 % des travailleurs canadiens se disent moins satisfaits de leur emploi depuis la pandémie de COVID-19. Selon vous, quels sont les éléments essentiels que les candidats devraient prendre en compte, s’ils cherchent un nouvel emploi à la fin de l’année 2022 ?

Kristyn : Je pense que les candidats ont pris conscience de l’importance de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Les avantages du travail à distance l’emportent largement sur les inconvénients. Vous disposez de plus de temps à la maison avec votre famille. Vous passez aussi moins de temps en déplacement et bénéficiez de plus de temps, pour vous concentrer sur les choses qui comptent pour vous. Car le travail, bien qu’il soit important, ne remplace pas une vie épanouie.

 

Dans quelle mesure pensez-vous que les entreprises devraient donner la priorité au travail à distance ? Et comment, devraient-ils communiquer leurs attentes en la matière ?

Kristyn : Je pense qu’il est impératif de communiquer les attentes en matière de flexibilité du lieu de travail, car de nombreuses entreprises offrent maintenant cette option. Je sais aussi que de nombreux candidats sont prêts à accepter une baisse de salaire, pour profiter d’une meilleure flexibilité, dans leur environnement de travail.

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir plus, sur l’opinion de nos associés en ce qui concerne l’avenir de l’industrie du recrutement.

Vous aimez cette publication ? Restez connecté.

Vous aimez cette publication ?
Restez connecté.

Partagez

Plus de Recrute Action

  • Blogue

Valeurs partagées.